Exposition au Musée de Suzhou : Aventures de la couleur dans l’art contemporain français

Communication dans Beaux-Arts magazine

Affiche de l’exposition dans Beaux-Arts magazine

Accrochage

Toute l’exposition est accrochée au Musée le 25 septembre pour son grand vernissage du 29 septembre et est visible par des photos dans la galerie suivante :

Catalogue téléchargeable

Couverture du catalogue de l’exposition, téléchargeable en cliquant sur la couverture ou sur ce lien.

Aventures de la couleur : art contemporain français色彩的探索:法国当代美术展

Information pratique

Exposition du 29 septembre 2022 au 2 janvier 2023

Musée de Suzhou ouest
399, rue Changjiang, Suzhou 215011, Chine

10 artistes français :

Rémy ARON

Christian ASTOR

Michel GEMIGNANI

Patrice GIORDA

Jean-François LARRIEU

Tselin MA

Olivier MASMONTEIL

Natalie MIEL

Marc TANGUY

Jean-Marie ZACCHI

Commissaires de l’exposition :

Rémy Aron

Zhongjun Liu

Organisateurs/Partenaires :

Musée de Suzhou

Association française des arts plastiques

Shanghai Initial Art Development Co., Ltd

Avant-propos du Musée

Henri Matisse a déjà dit que l’utilisation de la couleur expressive constitue l’un des éléments essentiels de la pensée moderne et une nécessité historique qui ne peut être modifiée. Cette affirmation puissante rappelle la tempête artistique vigoureuse des 19e et 20e siècles qu’il a vécue, une vague après l’autre.

Aujourd’hui, cent ans plus tard, la tempête n’est pas encore terminée. Les artistes de ce
pays planifient et recherchent toujours, comme leurs prédécesseurs, une imagerie unique et sensuelle du sujet, de la composition, de l’agencement de l’espace, de la déconstruction et de la réorganisation des éléments et, surtout, l’exploration incessante de la couleur. Le processus d’exploration est plein d’inconnues et de défis passionnants. Il s’agit parfois d’une harmonie bien pensée de tons en écho, parfois basée sur une impression fugace et une intuition.

La richesse des couleurs tirées de la nature est un choix partagé par de nombreux artistes de l’exposition. Ils se tournent vers les plaines, les coteaux, les côtes et les terres exotiques pour trouver l’inspiration. Zacchi représente des arbres dans des tons bleus très saturés, une atmosphère de rêve imprégnant la représentation figurative. De la même manière qu’il utilise des créatures comme sujet, Larrieu utilise des tons chauds et passionnés pour exprimer la tension et l’émotion sur la toile, rappelant les merveilles kaléidoscopiques de l’enfance. Ce faisant, le peintre transmet sa vision de l’humanisme et de protection de l’environnement. La série méditerranéenne de Tanguy est un équilibre de tons chauds et froids, en accord avec un impressionnisme profondément ancré dans la tradition française.

En étirant le visuel avec la couleur, les compositions d’horizon de Masmonteil combinent sa
compréhension du paysage et de la narration, offrant une autre latitude d’imagination. Les vases de fleurs de Giorda, qui sont des natures mortes, ont une atmosphère poétique classique et font ressortir les couleurs par la lumière et l’ombre, s’épanouissant dans un cadre limité avec une vie infinie. D’autre part, les motifs très décoratifs et les blocs de couleur de Miel nous ouvrent une fenêtre après une pour montrer l’innocence du primitivisme et le langage soigneusement élaboré des symboles.

En outre, l’exposition présente le cubisme et l’abstraction, en utilisant différents coups de pinceau et lignes pour interpréter l’espace, les objets et les thèmes. Quelle que soit la perspective ou l’approche, les 118 oeuvres de 10 artistes français contemporains constituent une exploration passionnante de la couleur qui ne manquera pas d’apporter force et espoir grâce à l’art, surtout à l’heure où le coronavirus est toujours présente dans les pays du monde entier !

Enfin, je tiens à exprimer mes sincères remerciements à Association Français des arts plastiques pour le coparrainage de cette exposition. À l’occasion du premier anniversaire de l’ouverture du Musée de l’Ouest, l’exposition « Exploration de la couleur – Contemporain français », organisée par le Musée de Suzhou et mise en place par Suzhou Design Week, sera un pont important pour les échanges culturels entre la France et la Chine en 2022, ainsi qu’un merveilleux témoignage et une continuation de l’amitié de longue date entre le Musée de Suzhou et le monde de l’art français.

Musée de Suzhou
Septembre 2022

Préface du Commissaire général :
De l’ aventure de la couleur dans la peinture d’ aujourd’ hui.

Rémy Aron, commissaire général et artiste participant

Dans la composition picturale, la couleur a nécessairement une autonomie tout à fait originale.

Présenter aujourd’hui à Suzhou une exposition de dix peintres français qui ont intégré dans leur travail, cette relation à la couleur, non pas pour une recherche décorative, mais en considérant les forces et les effets de la couleur, mérite d’être considéré avec attention.

Comme le suggérait Gauguin, quand il avait dit qu’un centimètre carré de vert est moins vert qu’un mètre carré de la même couleur, nous allons montrer, par-delà les notions du figuratif et de l’abstrait, une exposition qui trouve sa cohérence dans l’investissement de ces dix artistes autour de l’éclat coloré et de l’espace plastique organisé avec les outils qu’offre la couleur.

Bien entendu, cette couleur doit se comprendre dans les limites qui sont celles de la forme et de la dimension qui va la recueillir. L’expression et le sentiment qui peuvent s’en dégager viennent s’articuler pour réjouir le monde d’un autre univers.

La joie et l’énergie vitale éclairent, par la couleur libérée et la créativité bien comprise, le nouveau monde qui commence maintenant après cette pandémie. N’ayons pas peur !
La poésie de la couleur, perçue par les peintres, n’est pas comme le décorateur qui veut faire de « belles couleurs », mais bien plutôt un engagement total pour trouver des rapports qui parlent et viennent donner une notion éminemment picturale à l’unité plastique.

Les rapports quelques fois surprenants que les œuvres de cette exposition vont présenter au public viendront poser des questions sur la tradition. Car ces dix peintres sont intensément formés aux grandes traditions de la peinture occidentale et ont fréquenté la nature avec des intensités passionnelles.

Mais ils posent des questions par leurs recherches quant à la créativité contemporaine et à la possibilité d’une éclosion colorée pour retrouver les voies naturelles de la tradition. Il y a en effet, dans cette exposition que nous avons organisée ici à Suzhou au sein de ce nouveau musée magnifique, qui est un écrin rare pour l’expression et pour la manifestation de la peinture, une exposition tout à fait originale.

La ville de Suzhou est le joyau reconnu des jardins le Chine et nous sommes véritablement
enthousiastes que cette exposition puisse être accueillie ici. Ce groupe d’artistes réunis autour de l’aventure de la couleur ont tous pris des risques importants avec « le bon goût » qui gère le monde l’art de ce temps en Occident. Par le langage pictural qu’ils ont investi, ils veulent donner des potentialités nouvelles à la réflexion de la vitalité de l’homme dans le monde de ces temps nouveaux.

Depuis longtemps on a voulu opposer d’une façon arbitraire, le dessin et la couleur mais cette contradiction s’est exprimée par la synthèse « des Fauves ». Ce mouvement pictural du début du vingtième siècle s’est exprimé en valorisant la force des surfaces et des dimensions colorées dans l’expression de l’espace et de la lumière. Nous voulons inscrire cette exposition dans cette continuité, car elle est un chemin qui va vers la plénitude de l’expression de la modernité.

Je remercie la ville de Suzhou d’accueillir notre exposition et suis particulièrement heureux
qu’elle puisse se tenir dans cette cité profondément culturelle de la Chine éternelle.

Rémy ARON – XII 2021

70e anniversaire de l’Académie des arts de Chine 中国艺术研究院成立70周年《油画艺术与人文精神》论坛

Affiche du forum « L’art de la peinture à l’huile et l’esprit humaniste ».

Académie des arts de Chine dont fait partie l’Académie de peinture à l’huile présidé de Monsieur Yang Feiyun, a célébré son 70e anniversaire. A cette occasion, l’Académie de peinture à l’huile a organisé un forum sur la peinture à l’huile dans la société contemporaine et son avenir, intitulé L’art de la peinture à l’huile et l’esprit humaniste.

Monsieur Rémy Aron, président de l’Association française des arts plastiques intervient au forum par vidéo sous-titré.

Photo collective des participants au forum "L'art de la peinture à l'huile et l'esprit humaniste".
Photo collective des participants au forum « L’art de la peinture à l’huile et l’esprit humaniste ».

Yang Feiyun, président de l’Académie de la peinture à l’huile de l’Académie nationale des arts de Chine.

Voici l’intervention de Monsieur Rémy Aron

son intervention est transcrit en français :

Je tiens à vous dire d’abord combien c’est une grande joie et un grand honneur de pouvoir dire quelques mots d’amitié à cette événement important qu’est l’anniversaire de la fondation de l’académie des arts de Chine dont fait partie l’académie de la peinture à l’huile de Chine. Celle-ci est présidée par YAN Feiyun que je respecte profondément.

Ma joie est aussi amicale  avec les artistes de c’est deux institutions, des relations profondes se sont nouées autour de la peinture et de vraies connivences nous relient.

La peinture à l’huile fut introduite en Chine à la fin du XIXe siècle et depuis elle s’est développée jusqu’à aujourd’hui. C’est une technique très ouverte qui permet d’exprimer toutes les subtilités du domaine de l’art pictural. Elle reste et je vais le dire ici, l’un des médiums essentiels du monde de notre temps.

La peinture est un langage qui provient de la nuit du temps. Elle met en relation le monde, la nature, la personne humaine et les questions métaphysiques et spirituelles. En effet, elle s’est développé autrement en Occident et en Chine.

Les bases spirituelles de ces deux civilisations sont, bien entendu, différentes.

La civilisation occidentale depuis la Grèce antique et la religion chrétienne a placé l’homme au centre de l’univers tendit que la civilisation chinoise a considéré que l’homme était très modeste par rapport à l’immensité des phénomènes naturels, les montagnes, les eaux et tous les mouvements du vent et des nuages.

L’homme en Chine est pris dans la danse des configurations des choses et le peintre laisse des traces de la contemplation des moments qu’il contemple.

Il tente de rassembler toutes les forces intérieures  et extérieures dans des instants rares. La concentration du peintre, quand il prend son pinceau, doit être total pour qu’ils produisent une trace qui symbolise l’infini et l’éternité.

C’est vrai que dans la période récente dit de l’art contemporain on évoque plus les formes, les couleurs et leurs articulations dans les limites du tableau. On ne parle plus de ce langage universel de la peinture et des peintres comme passeurs de spiritualité. On a quitté les peintres qui cherchent la juste proportion, la nuance et l’unité…

Lors de la première guerre mondiale et de ce suicide incontestable de la civilisation occidentale, des artistes face à ce désastre, ont manifesté, comme Marcel Duchamp, la vanité qui leur semblait être celle de l’ordre et de la beauté, alors qu’en Occident le 19éme siécle avait été un des plus riche période pour l ‘art.

Ils ont laissé des objets hors du langage plastique qui sont des symboles dérisoires mais qui fondent une conception de la civilisation en rupture avec le passé. « La Fontaine » par exemple et les ready-made sont, à mon avis, des expérimentations qui manifestent l’incommunicabilité des hommes entre eux et un égotisme désespéré et désespérant.

Car la peinture, à mon avis reste un langage qui doit intégrer les règles du grand jeu humain en utilisant les formes et les couleurs afin d’organiser une œuvre. Une œuvre qui réunisse le peintre, et tout son présent au monde dans l’unité du poème plastique.

La conscience des limites et la proposition plastique qui en découlent sont fondamentales, je veux parler de la composition et de l’orchestration des formes. Car il faut noter que le jugement esthétique est un jugement qui ne dépend pas de la chose représenter.

 

Delacroix disait qu’une œuvre d’art se juge à une certaine distance alors qu’on ne distingue pas le sujet et Cézanne recommande aux peintres de peindre en profondeur.

Je pourrais tenter de définir les outils que le peintre doit intégrer à son apprentissage pour qu’il puisse acquérir sa liberté intérieure mais ce n’est pas le propos de ces quelques phrases.

Le 19e siècle a vu aussi l’apparition de la photographie qui, d’une certaine façon, à libérer la peinture de l’obligation de la représentation du réel en lui ouvrant un domaine spécifique qui est celui de l’espace et de la poésie plastique.

La peinture c’est en effet libéré pour laisser libre cours à l’invention, à la recherche et à la réflexion intérieure sur la place de l’homme par rapport à la nature et aux questions sans réponse.

Notons bien que l’homme lui-même fait partie de cette nature.

À notre époque, le champ des possibilités de la peinture à l’huile est infini et la richesse des découvertes peut être aussi vaste que chaque humain.

L’Académie de la peinture à l’huile de chine est l’une des structures principales dans le monde qui concentrent, je peux dire, mes espoirs car elle réunit des artistes vraiment conscients de la mission qu’ils ont dans le monde.

Elle participe activement à tous les niveaux, aux enseignements des arts en Chine.

Cela permet d’envisager un bel avenir pour l’art pictural car la Chine reste le grand pays de la peinture.

J’ai visité et bien connu de nombreuses écoles des Beaux-Arts en Chine.

On continue  à former les élèves et à pratiquer les enseignements,  suivant les méthodes les plus traditionnelles et expérimentées aussi bien pour la peinture chinoise que pour la peinture à l’huile.

Les deux axes auquel je crois profondément pour cette formation sont bien, l’étude de la nature, la peinture devant la nature, de la nature morte, au portrait et aux paysages ainsi que la copie d’après les grands maîtres qui doivent être aimés et admirés profondément.

Cette admiration des maîtres  est un moyen pour essayer d’approcher leur processus créatif et comprendre comment la nature leur a révélé des possibles. C’est le moyen incontestable de former la main, le regard et le cœur de l’artiste.  Ses apprentissages permettent de tester et d’expérimenter, d’approfondir le regard sur le spectacle du monde, pour s’engager par la suite et, je pourrais dire en même temps, dans l’aventure des compositions plastiques et de toutes les expériences de la créativité.

Ces deux axes de formation sont une garantie pour les générations qui viennent de pratiques professionnelles sérieuses.

Je souhaite du fond du cœur, pour finir, tous mes vœux les plus chaleureux à l’académie des arts de Chine et à l’académie de peinture à l’huile de chine car elles sont, je le répète, l’espérance de la vitalité de la peinture bien comprise dans le monde d’aujourd’hui.

Elles contribuent à  une vraie renaissance pour le monde.

Merci et à très bientôt.

et en chinois :

法国造型艺术家协会主席雷米·艾融在中国艺术研究院成立70周年纪念会上的发言

首先我想说非常高兴,非常荣幸在此中国艺术研究院及其油画院成立70周年纪念的重要会议上说几句心里话。油画院院长杨飞云是我发自内心十分尊敬的艺术家。我与这两个院的艺术家之间围绕绘画建立起了深厚的友谊和实实在在的默契,这也让我更加感到高兴在此发言。

中国的油画是十九世纪末引进来的,此后它持续发展直至今日。油画的技术十分开放,让艺术家可以随心所欲地表达绘画艺术的精微之处。我在此重申,它仍然是我们当代世界最主要的媒介之一。

绘画是一种来自远古的语言,它架起了世界、自然、人类和形而上以及精神问题之间的桥梁。事实上,绘画在中国和西方走过了不同的发展历程。这两种文明的精神基础当然是不同的。西方文明从古希腊到基督教,将人置于宇宙的中心位置。而中华文明则认为人与自然现象如山、水和风云变幻等等的宏大相比非常卑微。在中国,人被事物的组合包围,而画家记录了他冥想的瞬间。他试图将所有内部的和外部的力量都聚集在难得的瞬间。从拿起笔的时刻起,画家必须完完全全地集中注意力,从而让他创造出的笔墨可以象征无限和永恒。

确实在近代,在所谓的“当代艺术”中,人们不再考虑形状、色彩和它们在有限绘画空间里的组合。人们不再考虑作为精神载体和画家的普世语言的绘画,远离了寻求正确的比例、细微差别和统一性的道路。

确实,在第一次世界大战这场无可争辩的西方文明的自杀运动中,艺术家们面对这场灾难的时候像马塞尔·杜尚这样表达了他们看到的秩序和美的虚伪性。

然而在西方十九世纪曾是艺术最丰富多彩的时代。(后来)人们去寻找造型语言之外的物品,而那只是一些毫无意义的象征,而且建立在一种独特的与历史完全割裂的文明之上。例如《泉》,还有那些“现成品”。这在我看来是一种实验,表达的是人与人之间无法交流的状态,或者我可以说它是一种自我中心主义:既无望,也令人失望。

绘画仍然是一种应该包含在人类重大游戏的规则中的语言。这种语言利用形状和色彩为基础,来组织一件作品,汇聚了画家和他在人间的整个当下的存在,并将其凝聚到造型的诗意中去。

对边界的意识和由此产生的造型组合具有根本意义。我想谈谈构图和形状的组合,因为我们忘了,美学判断,并不依赖判断的对象。德拉克罗瓦常说,对艺术进行评判需要在一定的距离,当主题已经无法辨认的时候去进行欣赏。而塞尚则建议艺术家们要往深里画。我完全可以尝试列出画家在学习过程中应当掌握的可以让他获得内在自由工具,但是这不是今天简短发言的主题。

十九世纪也见证了照相技术的诞生。它从某种意义上来讲,将绘画从再现现实的义务中解放出来,为它打开了一片新的天地,即造型的空间和诗性。绘画确实得到了解放,从而打开了发明、研究和从内在思考人的地位和与自然的关系,还有那些没有答案的问题的广阔空间。

不要忘记人本身是这个自然的一部分。在我们的时代油画的可能性空间是无限的,而发现的丰富性完全可以与每一个人的独特性一样无边无际。

中国艺术研究院油画院是世界上最主要的艺术机构,这里集中了可以说我的所有希望。因为在这里集中了这个世界上对自己的使命真正非常清楚并且能够直面的画家。他们在所有层次上参加中国的艺术教育。这让我们能够预见绘画艺术的美好明天。

因为中国仍然是绘画的伟大国度。我参观并且深入了解了许多中国的美术学院,我甚至还在广州美术学院参加过一段时间的教学。在中国,美术教育在继续,并且进行着各种科目的教学,教学方法采用的是最传统的,久经考验的教育方法。这对于国画和油画都是一样的。

这种教学有两个主轴,我深信那就是对自然的研究,对景写生,从静物,到肖像,到风景;还有尤其是对大师的临摹。对大师的热爱、欣赏必须发自艺术家的心灵深处。这种对大师作品的欣赏是一种试图理解他们创作过程的方式,搞清楚自然是如何向他们揭示出可能性的。这是一种无可否认的培养艺术家的双手、眼光、心灵和情感的方式。这个学习过程可以测试、试验和加深对世界的眼光,从而同步地踏入造型解构的探险之路和所有的艺术创作的体验。

对未来的一代代人来讲,这两个教育的轴心是确保一种严肃的艺术实践。

我最后从内心深处最热情地祝愿中国艺术研究院及其油画院,因为我要重申,它们是,被准确理解的绘画艺术的希望。

对今天的整个世界来讲它们致力于真正的艺术的复兴。而世界对此实在太需要了。

感谢所有在座各位!

很快再见!

Sous-titres et traduction par Kreega.

The 2nd Dafen International Oil Painting Biennale, Shenzhen 2020

中国北京国际美术双年展 2019-11-29

L’inauguration de la première édition de la Biennale.

Rémy Aron, à l’inauguration de la première édition de la Biennale internationale de Dafen.

Regulations of the 2nd Dafen International Oil Painting Biennale, Shenzhen, 2020

Under the national development goals of “the Belt and Road” initiative and the Guangdong-Hong Kong-Macao Greater Bay Area, the cultural brand of Dafen International Oil Painting Biennale, Shenzhen (Dafen Biennale for short) continues to exert its international influence, with Shenzhen, the pioneer city of reform and opening-up, as a foothold, continuously radiating outward, promoting the new trend of cultural industry development with stronger confidence, and setting the standards of artistic creation.

This exhibition continues to adhere to the promotion of oil paintings with creativity and individuality, with a special focus on painting, academic and artistic characteristics. Through this exhibition, Dafen will become a platform for China to understand the world and a window for the world to acknowledge China, thus facilitating the exchange and development of artists from all over the world in terms of culture and art.

I. The Designation of the Exhibition

The 2nd Dafen International Oil Painting Biennale, Shenzhen, 2020

II. Exhibition Time, Venue and Sum of Exhibits

Exhibition Time: September, 2020

Exhibition Venue: Dafen Art Museum, Shenzhen

Sum of Exhibits: Approx. 280

III. Exhibition Theme

Theme: Home and Co-existence

Interpretation of the theme: Building a beautiful home is a common dream of mankind. We should respect nature, promote green development, and enable the concept of ecological civilization and human symbiosis to be deeply rooted in the hearts of people.

In the development of globalization, we are in a relationship featuring diversity, complementary, intertwined interests, and equality. The interdependence, reciprocity and co-existence between human and nature, human and society, and between human themselves have constituted a global symbiosis system. Only when different countries and different ethnic groups work together to build a comprehensive and harmonious home for human with different cultures, can we jointly build a community of shared future, make life better and achieve harmonious symbiosis.

IV. Organizations

Sponsors: 

China Artists Association

CPC Publicity Department of Shenzhen Municipal Party Committee

Shenzhen Federation of Literary and Art Circles

CPC Shenzhen Longgang District Committee, People’s Government of Longgang District

Organizers: 

Fine Arts Center of China Federation of Literary and Art Circles

Shenzhen Artists Association

Longgang District Culture, Radio, Television, Tourism and Sports Bureau

Buji Sub-district Office of Longgang District, Shenzhen

Co-organizers: 

Dafen Art Museum, Shenzhen 

Organizing Committee:

The Organizing Committee of “The 2nd Dafen International Oil Painting Biennale, Shenzhen, 2020” is set up to strengthen the guidance of organizing and preparatory works. This committee is comprising of honorary directors, executive directors, deputy directors, secretary generals, commissioners, office directors and deputy office directors, and will take all responsibility for coordinating sponsors, organizers, co-organizers and related departments and is responsible for guiding the preparation and exhibition works of the Dafen Biennale.

 

Honorary Directors: Fan Di’an, Li Xiaogan

Executive Directors: Xu Li, Chen Jinhai, Li Ruiqi, Zhang Yong 

Deputy Directors: Tao Qin, Ma Fenghui, Liang Yu, Dai Jintao 

Secretary Generals: Hu Gengxiang, Shang Boying, Dong Xiaoming, Dong Junxin

 

Commissioners: Ning Pingping, Liu Bin, Liu Deping, Min Yuhui, Li Kungang, Chen Xiangbo, Yang Xiaoyang, Chen Qiping, Liu Yajing, Chen Xiangbing, Hao Qiang, Liang Jian, Zhang Ke

 

Office Directors: Liu Zhong, Ning Pingping, Min Yuhui, Chen Xiangbo, 

Deputy Office Directors: Lv Yanfeng, Yang Xiaoyang, Chen Qiping, Liu Yajing 

Exhibition Editors: Wang Wei, Lu Weixuan

 

V. Requirements for Participating Artists and Works

The participating works of the 2nd Dafen Biennale are expected to come from all over the world, and the representative oil paintings will be selected. The specific requirements are:

1. Domestic and foreign participating works of Dafen Biennale can be submitted freely and are collected globally.

2. The participating works are supposed to be oil paintings created after 2016, and should be the artist’s own original works. All the rights and interests of the submitted works belong to the artist himself/herself. The submitted works should focus on aesthetic taste and artistic quality. Each person should submit no more than 2 works (including co-created works).

3. The length and width of oil painting works should be no less than 1m (excluding the outer frame), and each side length of wooden box should be less than 2.4m after the post is packed. The packaged weight should not exceed 100kg.

4. Once being selected, the participating works should be framed by the artist, and the inner and outer frames should be firm. The frames should not have nails and exposed sharp objects. If the participating works have mirror frame, it should not use glass mirror and could use plexiglass or transparent plastic board.

5. The Organizing Committee has the right to refuse the participating works which are not in accordance with the information in the forms submitted by artists or which are over-sized, overweight, smelly, difficult to be transported and arranged for exhibition, or are dangerous to the visitors.

6. The participating works are required to be original. Once plagiarism is found, the work will be disqualified for selection and participation in the exhibition. Once the selected works have been found to have mistakes related to politics and history, violations of public orders and customs, and hurt the feelings of the Chinese people, the Organizing Committee should have the right to immediately cancel all the qualifications about it, such as being selected and published and participating in exhibitions and conferences. The Organizing Committee reserves the right of final interpretation of related issues.

 

VI. Participating Method and Relevant Schedule

1. Submission Time: Late November, 2019 to April 15, 2020.

2. Evaluation: Dafen Biennale adopts the online submission, and the participating artist should log on the website (website: http://dfbiennale.artron.net/) and submit the information to complete the registration according to the requirements. Each participating artist needs to submit high resolution images of the work in JPG format (more than 8 million pixels or no less than 5MB) and is required to complete the registration form on the official website. The form must be clearly filled out, without missing items, and the submitted materials will not be accepted if exceeding the submission time. The Organizing Committee will review images of domestic and foreign participating works, and all participating information will be archived. Once submitted, the materials will not be returned, please keep the original copy. The Organizing Committee does not accept works submitted via email, photos or the original works sent by post.

3. The Results of Evaluation: The Organizing Committee will select the works based on the photos of works and the results will be announced on the official website of the Dafen Biennale in July, 2020. Meanwhile, the Organizing Committee will notify the selected artists to clarify the responsibilities, rights and obligations of both parties.

4. Registration and participation fee is not required.

5. The Organizing Committee reserves the rights as follows: freely exhibit the participating works, freely take photos of these works freely and use these photos openly free of charge, use the artist personal information listed in the registration forms for domestic and foreign publicity works of the exhibition, and publications of paintings albums etc., and the image reproduction rights including developing biennale souvenirs, and the right to publish the works in the relevant media and networks for long term.

6. All the participating works and participants of Dafen Biennale should be deemed to have confirmed and complied with the requirements of the notice.

VII. Packaging, Transportation and Insurance of Participating Works

1. The Organizing Committee covers the cost of round-trip transportation fees for participating works from overseas (from the country in which the works are located to Shenzhen, China). For domestic participating works, only the returning cost is covered.

2. The participating artists should cover the cost of round-trip insurance of transportation by themselves for their works. The Organizing Committee will refuse to offer carriage service for uninsured works, and will be responsible for the insurance of the participating works during exhibition.

3. The Organizing Committee will inform the foreign artists the confirmed carrier agency by website announcements and e-mail in time. The carrier agency will arrange their staff to contact foreign artists in a timely manner. The foreign artists should properly pack participating works as required, and put them in a fumigated box and give it to the carrier agency designated by the Organizing Committee, and clearly mark the designated exhibiting number offered by the Organizing Committee on the outside of the packages before August 10th, 2020. In order to complete customs clearance smoothly, if the packaging materials of foreign participating works is raw wood (including all materials used for packaging works such as crates, mats and wedges, etc.), the raw wood must be fumigated, and the artists are required to mark the national IPPC (International Plant Protection Convention) logos on at least both sides of packaging materials. In addition, the artist should bear the cost of packaging, and the carrier agency will be responsible for picking up the works.

The domestic artists should post the packed participating works to the designated location of Organizing Committee and clearly write the designated exhibiting number offered by the Organizing Committee on the outside of the package box before August 10, 2020. The post must be “door” to “door”. The fees of posting works to Shenzhen should be borne by the artists, and the fees of shipping works back will be borne by the Organizing Committee.

Participating artists should ship the corresponding works or deliver them to the carrier agency in time, and should not replace works with other ones without permission, otherwise the Organizing Committee has the right to refuse it. If participating works can not be delivered to carrier agency or shipped to the designated place in time, the

Organizing Committee will not be responsible for the consequences that the works can not be exhibited in this case.

The Organizing Committee will not accept any unselected works, and will not undertake any obligation of the works.

4. For any selected works damaged during transportation due to poor packaging, or broken, shed, deformed or suffering other changes due to their own instability or weakness, or damaged in the process of transportation at artist’s own risk, the Organizing Committee will notify the artist in time, but will not take any responsibility of it.

5. The Organizing Committee will be responsible for returning the selected works. For the foreign works sent by the undesignated carrier agency, the Organizing Committee will not be responsible for returning them. If those works do need to be returned, the artist should negotiate with the Organizing Committee before September 15, 2020.

VIII. The Benefits of Artists

1. Each participating artist will receive a copy of “The Collection of the 2nd Dafen International Oil Painting Biennale, Shenzhen, 2020”. The Collection will be published, with all participating works, the introduction of artists, work descriptions and other related text contents being included .

2. The selected works will be awarded the certificate issued by the Organizing Committee.

3. For the selected domestic participating works (the top 60 pieces), the artists will have the one chance of applying to become a member of China Artists Association.

IX. Works for Donation

The organizing committee accepts free donations. Artists who are willing to donate participating works voluntarily should mark in the column of the work registration form. The donated works should be the original copy of the exhibits. The Organizing Committee will issue certificates to the artists who donate their works and hold donation exhibition in due time.

X. Academic Symposium

1. Relevant international academic symposiums will be held after the opening ceremony of the exhibition. Members of the Organizing Committee, domestic and foreign participating artists and influential critics, curators and related scholars will be invited to the symposiums. 

2. The topic of the symposiums will focus on the theme of the exhibition, such as “Home and Co-existence”.

XI. Contact Information

Address: Dafen Art Museum, Buji Sub-district, Longgang District, Shenzhen, China

Postal Code: 518112

Tel: (Beijing Time: 9:00 – 18:00)

86-755-84732622 (for domestic including Hong Kong, Macao and Taiwan regions)

86-755-28269640 (for foreign)

Fax: 86-755-84732622

Dafen Biennale official website: http://dfbiennale.artron.net/

E-mail: china2df@163.com (for domestic including Hong Kong, Macao and Taiwan regions)

dfbiennale@hotmail.com (for foreign)

Note: All artists who apply to participate in this Dafen Biennale are deemed to have agreed to the regulations mentioned above and related rules in the application form. The Organizing Committee of the 2nd Dafen International Oil Painting Biennale, Shenzhen, 2020 has the final interpretation for the contents of this regulations. 

The Organizing Committee of Dafen International Oil Painting Biennale, Shenzhen

November 27, 2019

Peinture & Nature : Wenzhou – Versailles | Allocution de Rémy Aron au vernissage le 4 avril

Versailles, le 4 avril 2019, vernissage de l’exposition

Peinture & Nature : Wenzhou – Versailles
(Kreega提供的中文翻译见后)

Monsieur Rémy Aron prononce son allocution lors du vernissage.

Monsieur le Ministre conseiller,

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les distingués invités,

Chers amis,

Bonjour à tous,

Je suis très honoré de prononcer devant vous ces quelques mots et veux commencer par remercier particulièrement Monsieur François de Mazières, le Maire de Versailles pour son engagement à nos côtés, depuis le début de ce projet de « peinture et nature » en Chine.

Je remercie nos partenaires chinois de Versailles et de Wenzhou, Cyril Wu, et Zhu Jianpeng pour leur énergie depuis que je les ai entrainés dans cette idée.

Je remercie aussi les artistes chinois et français qui ont participé avec une grande bienveillance professionnelle à ce séjour en Chine.

Nous retrouver à Versailles ici ce soir pour cette exposition franco -chinoise est un moment particulièrement riche de sens car Versailles depuis le XVIIe siècle est bien la ville où est née toute la culture occidentale, la référence incontestable pour les arts-plastiques, l’architecture et les jardins.

Comme président de l’Association française des arts plastiques, et comme peintre, je vais depuis quinze ans très souvent en Chine où j’ai noué de profondes relations, amicales et professionnelles, qui m’ont fait découvrir ce grand pays et l’importance de ses artistes.

La Chine est le grand pays de la peinture. En effet, en Chine, la peinture est respectée et vénérée comme le véhicule principal, du passage entre le concret de notre présence matérielle au monde et les questions sans réponses qui touchent à l’infini des choses l’éternelles.

Je suis bien conscient de l’importance spirituelle de la Chine d’aujourd’hui qui œuvre pour une modernité qui s’appuie sur les traditions et je me trouve en accord parfait avec la voie de cette pensée.

D’ailleurs, le travail d’après nature, bien compris, correspond à la vraie modernité de notre temps car cette modernité se trouve dans le bon équilibre entre les maîtres de tous les temps et la réalité du monde actuel qui doit assumer toute l’histoire du vingtième siècle.

En effet, devant la nature il ne s’agit pas de faire un bon tableau mais de faire de la peinture, c’est-à-dire plonger dans cet espace original qui est l’alchimie de tout son être en communion avec l’Univers.

Nous participons, en peignant dans la nature, à l’espace et à la lumière et là se trouve l’essentiel, tout en conservant comme viatique et comme idéal, l’objectif de Cézanne et tenter de faire du Poussin d’après nature.

C’est comme cela que nous allons continuer cette belle aventure qui reste un exercice irremplaçable pour le peintre.

Je souhaite aussi faire comprendre que le regard des peintres sur la nature dans notre temps où les préoccupations écologiques sont nécessaires, est une richesse magnifique qui est offerte à l’Humanité pour l’aider à regarder la beauté des choses et prendre soin de notre planète.

C’est pourquoi nous allons continuer à construire un pont très solide entre les artistes de France et de Chine afin de favoriser le dialogue et le partage complémentaire, de nos deux civilisations.

La visite en France du président Xi et le 55e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine me donne l’occasion une nouvelle fois de dire publiquement que la Chine et ses artistes sont probablement le seul espoir d’une Renaissance artistique pour le monde.

Je tiens enfin à remercier chaleureusement le Géant des Beaux-Arts qui est notre partenaire français et qui a envoyé pour nous, en Chine beaucoup de matériel de peinture.

Je vous annonce aussi officiellement, qu’avec mon ami Patrice de La Perrière, le rédacteur en chef du magazine Univers des Arts et notre cher ami Thierry Liu, le secrétaire général de l’AFAP, que je remercie aussi bien chaleureusement, nous créons à partir du mois de juin, pour une sortie trimestrielle, des « Cahiers de Chine » seront intégrés dans le Magazine, traduits dans nos deux langues.

Ces « Cahiers de Chine » seront un outil supplémentaire au service des relations, à un haut niveau, des artistes de nos deux pays.

Avec cette Renaissance que la Chine nous propose, dans la confiance et l’amitié, et autour des Nouvelles routes de la soie, je suis convaincu que nous allons bâtir un monde de paix et d’harmonie où le regard des peintres aura une belle place.

Merci.

中文:

凡尔赛宫,2019年4月4日,《温州遇见巴黎》展览开幕

绘画与自然:温州凡尔赛宫
(本中文翻译根据Kreega提供的现场翻译整理)

雷米·艾融先生在展览开幕式上致辞。

公参先生,

市长先生,

女士们、先生们、尊贵的来宾们,

亲爱的朋友们,

各位好:

我很荣幸有机会在你面前说几句。首先我要感谢凡尔赛市长弗朗索瓦·德·马齐埃(François de Mazières)先生,因为他自从在中国开始的“绘画与自然”项目开始以来就一直给予我们坚定的支持。

我还要感谢凡尔赛和温州的中国合作伙伴,吴志平和周建鹏自始至终的积极推进。

我还要感谢积极地以很高的专业水准参与这次中国之行的中国和法国艺术家们。

今晚在凡尔赛这个地方开展这次中法展览是一个具有特别的象征意义,因为自17世纪以来凡尔赛正是整个西方文化诞生的城市,对于造型艺术、建筑和园艺来说,它是绕不开的参照。

作为法国造型艺术家协会主席和画家,我经常性访问中国已经十五年有余,在那里我与许多人建立了深厚的友谊或者职业关系,这让我有幸发现这个伟大的国家和艺术家在那里的重要性。

中国是一个伟大的绘画的国度。事实上在中国,绘画承载着联系我们在世界上的物质存在与关系到无限与永恒事物的无解问题之间的通道的功能,普遍受到尊重和景仰。我意识到今天中国在精神领域的重要意义,她正在致力于创造一种建立在传统基础上的现代性。我发现自己的理念与这种思路完全一致。

当然,如果能很好地理解的写生的工作的话,它完全符合我们这个时代真正的现代性,因为这种现代性处于历代大师和当前世界的现实之间的平衡点上,并且必须承载整个二十世纪的历史。

事实上,在面对大自然的时候,我们并不是要制造一幅有效迎合当地市场的商品,而是进行绘画创作,也就是说,让自己沉浸这种原始空间之中,让自己的身心与天地宇宙融为一体。

我们在描绘大自然的时候,投入到空间和光线之中,关键正在这里,并有必要保持塞尚的目标同时作为资粮和理想,并尝试从写生来创作大师普桑那样的作品。

我们将这样继续这个美的探险,这对于画家仍然是不可替代的练习。

我还要清楚地表明,在我们对生态的关注成为必要的时代,画家对自然的看法,是献给人类的巨大财富,帮助人类欣赏世界之美并且呵护我们的星球。

这就是为什么我们将继续在法国和中国的艺术家之间搭建一座非常坚固的桥梁,通过互鉴促进我们的两个文明之间的对话和分享。

我想借习主席对法国进行国事访问和中法建交55周年的春风,重申我的观点:中国和中国艺术家们可能是世界文艺再次复兴的唯一希望。

最后,我要热烈感谢我们的法国合作伙伴巨人美术,他们为这次在温州的写生活动提供了许多绘画材料。

我正式宣布,跟我的朋友《艺术宇宙》的社长和主编帕特利斯·德·拉佩尔耶尔(Patrice de La Perrière),感谢我们共同的朋友法国造型艺术家协会总执行刘忠军,我要感谢他们的热情参与。我们从六月份开始创建季刊《中法艺术》(“Cahiers de Chine”)刊中刊,包含在《艺术宇宙》杂志中,以中法两种语言发表文章。《中法艺术》刊中刊将成为促进我们两国艺术家之间关系的新工具。

随着中国呈现给我们的文艺复兴,围绕着一带一路的春风,我满怀信心和友谊,坚信我们将建立一个和平与和谐的世界,在这个新的世界里,画家的目光将拥有美好的一席之地。

谢谢。

Zhou Jianpeng offre à Monsieur François de Mazières, maire de Versailles, le catalogue de l’exposition.

L’installation de l’exposition dans la salle des fêtes de la Mairie de Versailles.

Vernissage de l’exposition.

Colloque avant le versnissage.

法国造型艺术家协会与《艺术宇宙》签约创刊《中法艺术》刊中刊,致力于推动中法艺术界之间的交流。

Univers des Arts
当代具象艺术杂志

点此下载协议文本。

巴黎,2019年1月11日

《艺术宇宙》杂志的主编兼社长帕特利斯·德·拉佩尔耶 尔希望开设中国艺术时事专栏。因此他邀请艺术画家 雷米艾融,法国造型艺术家协会会长,中国国家画院 研究员,负责并领导该杂志与中法艺术交流相关的部 分。

其中包括辩论、历史问题、艺术教学和教育信息,艺 术协会等机构,以及所有关于中国和西方艺术家展览 方面的信息。所有这些内容都将以刊中刊的形式出现 在每期《艺术宇宙》杂志中(刊中刊的页数待定), 目前每年3期。

为此,雷米·艾融先生可以经过帕特利斯·德·拉佩尔耶 尔同意成立中法双语编委会,期望所选文章以中法双 语发表。
《艺术宇宙》杂志自1994年创刊以来,主要在法国和 法语国家发行,同时也在韩国和日本发行。目前发行 量约20,000份,深受收藏家和艺术爱好者喜爱和阅读, 不仅因为文章的质量,同时也因为印刷和作品摄影的 质量。

它也通过订阅全球发售。因此对于中国来说,订阅费 每年87欧元,可收到3期杂志。付款是通过银行转账支 付给我们。同时,还必须通过邮件发给杂志社收件人 的姓名和地址: info@univers-des-arts.com

《中国专刊》编委会联系人  : M. LIU china@afap.paris


银行详细信息:
Banque Populaire-Rives de Paris
38, avenue du Général Leclerc-75014 Paris
SEROMA-UNIVERS DES ARTS
国际银行账号(IBAN): FR76 1020 7000 6104 0610 1704 895


Univers des arts  – s.e.r.o.m.a s.a.r.l.
8 rue Du Couëdic 75014 Paris
RCS Nanterre B 334 132 149 (96 B 2057) N° SIRET 334 132 149 00033
TVA CEE  : FR 11 334 132 149
IBAN : FR76 1020 7000 6104 0610 1704 895 / BIC : CCBPFRPPMTG +33 (0)1 43 27 57 98 /
+33 (0)1 43 20 35 10 / info@univers-des-arts.com www.univers-des-arts.com

L’Afap lance Cahiers de Chine (bilingue), avec Univers des arts afin de promouvoir les échanges artistiques entre la France et la Chine

Univers des Arts
La revue des arts figuratifs contemporains

Accord téléchargeable par ce lien

Paris, le 11 janvier 2019

Patrice de La Perrière, rédacteur en chef et directeur du magazine Univers des Arts, souhaite ouvrir régulièrement ses colonnes à la vie artistique chinoise. Il a donc, demandé à monsieur Rémy Aron, artiste-peintre, président de l’Association française des arts plastiques et membre chercheur de l’Académie Nationale de peinture de Chine, de prendre en charge et de diriger la partie du magazine qui sera dorénavant consacrée aux relations artistiques franco-chinoises.

On pourra y trouver des débats, des questions historiques, des informations sur les enseignements et l’éducation artistique, une approche des structures associatives artistiques et aussi tout ce qui concerne les expositions des artistes entre la Chine et l’Occident. Tout cela sera développé dans un cahier interne au magazine Univers des Arts (nombre de pages de ce cahier intérieur à déterminer) dans chacune de ses parutions pour l’instant 3 fois par an.

Monsieur Rémy Aron, pour ce faire pourra s’entourer d’un comité de rédaction franco-chinois, en accord avec Patrice de La Perrière et il est a souhaiter que les textes choisis puissent paraître en français, mais aussi en chinois.

Le magazine Univers des Arts existe depuis 1994 et est diffusé en France et dans les pays francophones, mais aussi en Corée du Sud et au Japon. Il est diffusé à environ 20 000 exemplaires selon l’actualité et suivi et apprécié par les collectionneurs et amateurs d’art non seulement pour la qualité des articles, mais aussi pour la qualité du support et des reproductions photographiques.

Le magazine se diffuse aussi par abonnement dans le monde entier. Ainsi pour la Chine, l’abonnement est de 87 euros par an pour recevoir les 3 numéros. Le règlement se fait par virement bancaire sans frais pour nous. En même temps, il faut aussi nous envoyer le nom et l’adresse du destinataire par mail: info@univers-des-arts.com

Contact comité de rédaction Chine : M. LIU china@afap.paris


Univers des arts  – s.e.r.o.m.a s.a.r.l.
8 rue Du Couëdic 75014 Paris
RCS Nanterre B 334 132 149 (96 B 2057) N° SIRET 334 132 149 00033
TVA CEE  : FR 11 334 132 149
IBAN : FR76 1020 7000 6104 0610 1704 895 / BIC : CCBPFRPPMTG +33 (0)1 43 27 57 98 /
+33 (0)1 43 20 35 10 / info@univers-des-arts.com www.univers-des-arts.com

Pratiques des Arts consacre six pages à nos activités

Le magazine Pratiques des Arts consacre six pages au séjour de peinture à Wenzhou que l’AFAP à organisé.
Un article à retrouver dans le numéro 142 d’octobre-novembre 2018 de Pratiques des Arts.

Séjour de peinture à Wenzhou

Peinture et nature
Versailles – Wenzhou

« Le regard des peintres pour la préservation de la Terre et l’avenir du monde »

Rencontre des peintres de Chine et de France

La tradition picturale chinoise valorise le sujet du paysage depuis ses plus anciennes expressions. Le paysage en Chine est bien l’axe principal et le premier sujet de la méditation des peintres. Les configurations infinies de formes que révèle le paysage et toutes les possibilités de composition ont permis aux peintres chinois d’occuper la place de passeurs de spiritualité. La nature qu’ils vénèrent et respectent au plus profond de leur pratique est bien le temple de leurs rêves d’artiste. Les peintres de paysage conservent en Chine une mission essentielle dans toute la société.

La tradition du paysage en Occident est beaucoup plus récente. Bien longtemps on a repoussé la nature et le paysage au fond du tableau. Le sujet principal était les personnages qui illustraient des scènes mythologiques ou religieuses. Mais depuis les Hollandais, en passant par Lorrain et Turner, nous sommes arrivés à Monnet et Cézanne. Monnet suit la lumière qui forme le spectacle du monde tandis que Cézanne fait, avec la montagne Sainte Victoire, un combat improbable. Ils représentent bien tous les deux les grandes victoires de la peinture de paysage et de l’aventure de l’art moderne occidental ; ils ont su, sans déroger aux outils de leur art, trouver le moyen d’articuler l’espace et la lumière pour créer des oeuvres majeures d’invention plastique.

Aujourd’hui, avec les artistes chinois qui heureusement continuent à peindre dans le paysage, nous voulons, avec les artistes de France, revivifier ces pratiques naturelles.

Il s’agit de renouer le fil du dialogue nécessaire de l’artiste avec les éléments de la nature. Le vent, les montagnes, les eaux, les végétaux et les architectures, ont toujours suggéré, en effet, à l’artiste, le vocabulaire et la grammaire nécessaires à son langage plastique.

Car les peintres ont bien deux maîtres: la nature et les grands peintres de tous les temps. Les grands maîtres les aident à comprendre la langue de la forme et l’espace de la lumière.

Enfin, si l’on considère l’histoire de la Terre et de l’Humanité, nous devons reconnaitre que nous sommes à des moments cruciaux parce que la terre n’a jamais été aussi petite, fragile et menacée par l’homme. Les voyages vont avoir de moins en moins d’intérêt car nous voyons que les villes nous construisons se ressemblent toutes de plus en plus. Il est vrai cependant que ces nouvelles cités apportent un confort de vie et une hygiène plus adaptés à la vie matérielle de l’homme cependant la diversité des univers poétiques, risque de disparaitre.

C’est bien pourquoi, nous devons, dans ce siècle de la science et des progrès techniques regarder le monde différemment. Nous devons le voir avec un souci de développement durable et écologique.
Nous sommes bien à une époque où, naturellement, le regard des peintres, de ces deux grandes traditions de la peinture, doit se retrouver pour contribuer à renouveler une vraie diversité des territoires et œuvrer pour que l’humanité préserve notre Terre commune afin qu’elle s’engage dans une civilisation paisible et harmonieuse.

Rémy Aron

Travaux réalisés lors du séjour peinture à Wenzhou

Zhu Sha

Albert Hadjiganev

André Boubounelle

Clémentine Odier

Jean-Daniel Bouvard

Li Jiangfeng

Natalie Miel

Olivier de Mazières

Philippe Dequesne

Pierre Le Cacheux

Rémy Aron